Le confinement, mon vécu et mon expérience

Les mois de mars, avril et mai auront été très particuliers cette année. Nous avons tous vécu cette période de manière différente et je souhaitais partager avec vous la manière dont j’ai vécu ces 45 jours de confinement.

Je dois admettre que la pandémie a complètement perturbé mon planning de la première moitié de l’année. En effet, elle a mis fin brutalement à toutes mes activités sportives et culturelles. Cela m’a aussi poussée à annuler mon voyage en Grèce, voyage organisé depuis fin Janvier début Février.

Mars, les premiers jours de confinement

Quand le confinement a été annoncé, mi-mars, je dois dire qu’on s’y attendait un peu. C’était la suite logique des précédentes annonces du gouvernement. Les quinze derniers de Mars n’ont pas été très problématiques. Je suis quelqu’un d’assez casanier dont rester chez moi ne me dérangeait pas plus que ça. En semaine, télétravail. Il fallait donc trouver des choses à faire pour le weekend. J’en ai profité pour faire du rangement et j’ai la chance d’avoir un grand balcon.

Avril, que le temps est long

Le mois d’avril a été le plus long. En effet, jusqu’à présent, lorsque je restais chez moi, c’est parce que j’en avais fait le choix. Mais là, ça commençait à devenir étouffant. De plus, je vis seule, sans aucun membre de ma famille dans la région. Ne pas voir de personnes que l’on connait et à qui on peut parler, c’est difficile. Heureusement que j’ai pu me rendre de temps en temps sur mon lieu de travail. Mais cela ne m’a pas empêchée de m’ennuyer fortement chez moi.
Alors oui, j’en ai profité pour cuisiner mais on ne peut pas cuisiner tous les jours. Sans compter que je ne sortais faire mes courses que tous les quinze jours à peu près. De plus, le magasin où j’achète mes légumes (français si possible) ne se trouve pas à côté de mon domicile mais proche de mon lieu de travail. Pas très pratique lorsque les déplacement sont limités… J’ai passé énormément de temps sur les réseaux sociaux de chefs connus comme Cyril Lignac ou encore Simone Zanoni.

Le mois d’avril a aussi été difficile pour mon porte-monnaie. En effet, certains achats, que je comptais faire plus tard dans l’année, ont été avancés. Comme l’achat de mon robot KitchenAid et des accessoires qui vont avec.

Mai, bientôt libre

Lorsque la date du 11 mai a été annoncé pour la fin du confinement, je me suis dit enfin. Mais, en même temps, j’étais un peu amer. Sans la pandémie, j’aurai due être à Santorin à cette date-là.
J’ai passé les premiers jours de mai à faire du jardinage. J’ai mis en place sur mon balcon des plants potagers (fraisiers, plantes aromatiques, etc.) et des fleurs. Ce fut aussi la première fois depuis que je suis rentrée dans la vie active que j’ai passé des vacances sans voir ma famille ou partir en voyage.

Et après le 11 mai, tout n’est pas revenu comme avant. Même si nos mouvements ne sont plus surveillés (dans une limite de 100 km ou du département), on a perdu une certaine liberté. J’espère qu’on pourra la retrouver prochainement sans mettre notre santé en danger. Même si certains lui font courir des risques en ne portant pas les masques correctement… Mais ça, c’est un autre sujet.

J’espère ne pas vous avoir trop ennuyés avec cet article. Mon prochain sujet sera plus joyeux, j’en suis certaine.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser et j’essaierai d’y répondre de mon mieux. Et on se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article !!

Partager:
.Little Lady
Ecrit par .Little Lady
Avide de lecture, elle passe une grande partie de son temps libre à lire, que ce soit des livres ou des fanfictions, mais est aussi intéressée par les danses latines telles que la salsa ou le bachata et par la photographie.